Biographie:

Jean d’HAU est un artiste français qui enrichit constamment ses créations à travers la peinture qui demeure sa première identité artistique et à laquelle il  reste attaché, mais c’est l’esprit libre et passionné qu’il s’adonne à la sculpture et aux arts plastiques.

Il fut très tôt inspiré par Picabia, Dali, Picasso et par les peintures primitives de Lascaux. Il fut également passionné par les œuvres contemporaines d’Andy WARHOL, Jeff KOONS et Roberto MATTA parmi d’autres artistes plus ou moins connus, sans omettre les gens qu’il a rencontrés lors de ses nombreux voyages, des artistes anonymes aux artisans de renom, s’adonnant à l’art avec l’ambition d’ouvrir, a la diversité du monde et d’y laisser une trace.

Jean d’HAU est un artiste multidimensionnel qui ne se prévaut pas d’un mouvement particulier. Cependant si je devais définir son art indéniablement dans l’art contemporain j’y trouve une véritable connivence  avec le courant figuratif libre. Débutant avec la  peinture  mais guidé par son esprit empirique il fait l’expérience de plusieurs supports artistiques et de plusieurs medium de création. C’est ainsi qu’il devint un artiste plasticien développant discrètement sa propre iconographie à la fois marginale et au centre des principaux courants.

Je lui fis part de  ma vision de son identité artistique à travers ce portrait : je l’appelle «l’homme qui voyage dans  l’Art ». Néanmoins je rajouterais qu’il  est un voyageur à travers les Arts, l’histoire  et l’espace… Dans ma vision, ses œuvres sont achroniques /atemporelles et peuvent nous faire voyager dans n’importe quelle projection futuriste.  A l’issue d’un moment passé avec lui j’eus l’impression que son art voyage dans son être entier.

D’ailleurs il s’élève en protestation en déconstruisant la morosité d’esprit de son environnement social, tout en ne rejetant pas cet environnement qui l’a guidé dans son apprentissage du patrimoine, en admirateur fin et conscient de la création humaine dans l’histoire. Quoiqu’il en soit, il construisit son propre schéma de pensée en exprimant une sélection d’idées qui semble propre à son esprit par le biais des images qu’il  produit.

Il est sans aucun doute un voyageur. Il a développé une grande partie de son identité artistique dans plusieurs pays d’Afrique comme je l’ai précisé mais il a vécu également quelques régions d’Amérique du sud en particulier l’Amazonie. Il s’est également rendu à Salvador de Bahia à la voile.  Il y a rencontré des artistes locaux dont les œuvres sont selon lui, «  un syncrétisme entre leurs origines africaines et l’inquisition espagnole  qui reste comme un sédiment dans l’expression de leur art ».

Il fait un lien entre cette idée et le mouvement artistique « surréaliste » Français qui fut inspiré par les arts patrimoniaux océaniens. Cette fusion des arts peut synthétiser l’esprit artistique de Jean d’HAU; il affirme que «  le brassage culturel apporte un vent d’esprits et d’âmes ouvrant à la vie »

Récemment ses œuvres sont plus orientés vers une prise de position pour l’environnement naturel, la dégradation des milieux par la surconsommation,  la disparition des espèces et les migrations humaines….

Extrait de la biographie Jean d’Hau

Auteur : Najia ZARYAH, anthropologue, Université de Lyon

Les dernières éxpositions:

  • Exposition au jazz festival de Saint-louis du Sénégal
  • Exposition à la galerie ARTES – Barbizon
  • Exposition au parc national des Cévennes sur la nature
Téléphone 06 68 72 34 78 Mail contact@jeandhau.com